1 – Un garçon de 9 ans utilise l’EFT pour traiter avec succès les problèmes de divorce et de scolarité.

(Traduit par Françoise Vaché EFT CC)
Baerbel Froehlin, Cht détaille comment elle a utilisé l’EFT pour aider un jeune garçon à traiter un divorce et les problèmes scolaires ultérieures. Je vous encourage à noter la façon dont elle a écouté ce jeune garçon et a permis que ses mots la conduisent au problème de fond… à savoir, son souci que ce ne soit pas «drôle d’être avec lui. »

Par Baerbel Froehlin, TCS. / HypnoCoach, EFT-ADV
Salut Gary!

Ceci est l’histoire de « Johnny », un garçon de 9 ans dont les parents ont été dans des négociations de divorce difficiles pendant près de deux ans maintenant. Pendant cette longue période de crise émotionnelle son père a quitté la maison. Tout cela a beaucoup affecté Johnny, au point que sa mère l’a amené vers moi pour savoir comment nous pourrions l’aider à traverser cela un peu plus facilement.

Johnny est un mignon petit garçon mince, très sensible, avec d’énormes grands yeux bruns. Quand il me sourit, c’est come si le soleil devenait pour moi de plus en plus lumineux et chaud. J’ai l’impression qu’il écoute une musique intérieure, rêve ses rêves de garçon souvent au cours de sa journée. Il pleure facilement ou semble complètement dévasté, en fonction de ce qui se passe autour de lui. Johnny est très différent des autres et profond quand il fait quelque chose; il aime passer du temps sur des projets créatifs qui demandent à être assemblés, et est très bon à ça depuis qu’il est petit.

En plus d’avoir à traverser la souffrance des changements douloureux à la maison Johnny n’a jamais aimé l’école; l’école avec toutes ses exigences et ses pressions a toujours été un gros problème. Il a toujours besoin de plus de temps que les autres pour ses devoirs. Il a souvent loupé les récréations à cause de cela. Il n’aimait pas la lecture et n’était pas bon dans ce domaine. Il ressentait la pression la plupart du temps pour devoir suivre les autres enfants. Tous les matins avant de partir à l’école, il se mettait à pleurer désespérément en disant combien il détestait l’école.

Ses problèmes scolaires avaient empiré depuis que son père avait quitté la famille.
Quand nous avons commencé à tapoter sur :
« Même si papa et maman ne veulent plus vivre ensemble» «Même si mon papa me manque vraiment» «Même si cette situation me rend triste… »
Je lui ai suggéré de dire «… mais je suis un gamin cool de toute façon …. » En un instant, il m’a arrêté dans mon élan et a dit à la place: «… mais c’est quand même drôle d’être avec moi » « Et voilà comment nous avons procédé.

Nous n’avons jamais mentionné du tout l’école.
Il a parlé de la façon dont son père lui manquait et qu’il avait besoin de dire: «c’est quand même drôle d’être avec moi« .

Souvent les enfants se sentent coupables pour les problèmes que leurs parents ont entre eux; pour Johnny, il était important que les autres aiment passer du temps avec lui. Quand nous avons parlé de ses amis et des jeux auxquels ils jouent ensemble, il a de nouveau insisté sur :
«Même si je joue avec certains de mes amis plus qu’avec d’autres … C’est quand même drôle d’être avec moi. »


Nous avons fini la séance avec :
« Même si maman et papa n’aiment plus être ensemble … ils aiment quand même tous les deux être avec moi… tous les deux ils aiment passer du temps avec moi …. et je sais que C’est quand même drôle d’être avec moi! « 


Son visage avait changé, il y avait une étincelle dans ses yeux et il avait un large sourire. Il m’a serrée dans ses bras et a décidé qu’il allait super bien maintenant et prêt à partir. Nous avons discuté brièvement sur quelques questions de Tapping qu’il devait effectuer le soir ou quand il se sentirait triste ou seul.

Quelques semaines plus tard, sa mère m’a donné ce retour:


Johnny s’est beaucoup amélioré à l’école. Il ne pleure plus avant de partir à l’école. Ça ne le dérange pas de lire maintenant, sa lecture s’est beaucoup améliorée. Il ne manque plus les récréations, parce qu’il n’est plus à la traîne. Il termine ses devoirs à temps; il est sur la bonne voie maintenant. Son niveau d’énergie s’est grandement amélioré et il est généralement de bonne humeur. Outre les améliorations à l’école, il a été en mesure de s’adapter et de vivre plus facilement la situation compliquée de sa famille.

L’autre jour, sa mère l’a entendu parler au téléphone, en expliquant les points de Tapping et la procédure à son père.
Quelle joie d’enseigner l’EFT pour les enfants.
Amour à tous!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *