EFT par Procuration utilisé pour calmer un client bi-polaire

(Traduit par Françoise Vaché)

Voici un cas fascinant par Baerbel Froehlin laquelle substitut EFT est utilisé pour calmer un homme mentalement « défavorisés ». Notez l langage utilisé et la façon dont le résultat s’est produit alors que l’homme était à des kilomètres de là.

Par Baerbel Froehlin, TCS. / HypnoCoach, EFT-ADV

Je ne peux pas commencer à noter les énormes différences positives que certains de mes clients ont connu avec les gens ou les événements qui semblaient sans issue et au-delà de toute amélioration possible.

Ce cas porte sur « Anne » et son mari « Billy ».
Billy est diabétique, alcoolique et bipolaire. Il a des hauts et des bas extrêmes, des comportements souvent imprévisibles et agressifs. Ses éclats explosifs peuvent se produire à tout moment, en fonction des évènements de sa vie. Il est enseignant pour les enfants perturbés et doit faire face chaque jour à des crises de colère, violence émotionnelle et même physique en plus de comportements violents de ses élèves adolescentes.

Dernièrement ses humeurs ont été fortement influencées par la difficulté de ce que sa journée sera à l’école, Anne (sa femme) ne sait jamais dans quel état émotionnel il sera en rentrant à la maison. Parce qu’il souffre de diabète, son taux de sucre dans le sang va grimper et faire empirer les choses. Dans le passé, Billy s’est montré totalement incontrôlable, crises de rage effrayantes dans des situations difficiles.

Un jour, Anne m’a appelé très bouleversée, disant que Billy était en furie au volant, des types dans la voiture d’à côté avaient essayé de le pousser hors de la route. Ça a dégénéré en une confrontation effrayante, où l’un d’eux a fini par pointer un fusil sur Billy par la vitre.

Nous ne pouvions imaginer la rage de Billy, la peur et l’agressivité dans lesquelles il a pu se retrouver avant de finalement s’enfuir. Il a appelé Anne pour lui raconter toute l’histoire, ses divagations et invectives dans son meilleur mode comme d’habitude. Anne voulait mon avis sur la façon de gérer cette situation, elle avait très peur qu’il puisse causer toutes sortes de perturbations à son travail. Il est connu pour avoir été arrêté parce qu’il ne cessait de se déchaîner dans le passé. Elle voulait savoir si je pouvais faire une séance d’urgence avec Billy dès qu’il rentrerait à la maison.

L’ EFT PAR PROCURATION c’était la seule chose à laquelle je pouvais penser. Billy était là quelque part inaccessible. Anne avait une peur folle de ce qui pourrait arriver si Billy n’arrivait pas à se calmer. Voici ce que je lui ai suggéré de tapoter sur elle:

Je suis Billy … et je panique! Ces salauds ont pointé une arme sur moi … et je peux encore sentir le choc de ce moment-là en moi.

Je suis Billy … J’ai l’impression que je pourrais tous les tuer … ces idiots dans cette voiture … me poussent de la route …pour qui se prennent-ils bon sang?

Je suis Billy … et même si je sens encore mon sang s’emballer dans mon corps … et mon cœur qui bat comme un fou … Je sais que j’ai besoin de me calmer … au moins un peu.

Je suis Billy … Je peux respirer profondément maintenant et commencer à me détendre … un peu …ça me fait du bien de me détendre… je vais me sentir mieux …maintenant.

Je suis Billy … et je choisis de me détacher de ce qui s’est passé … Je commence à me sentir plus fort en ce moment … et je choisis de me calmer un peu plus … les choses vont bien se passer à nouveau … et je m’aime et je m’accepte sincèrement et profondément en ce moment!

Anne m’a appelé plus tard, en me disant que Billy étonnamment contenue et calme l’avait appelée de son travail. Il parlait calmement et sans l’indignation habituelle. Tout ce qu’Anne craignait n’est pas arrivé ce jour-là! Nous avons même oublié la séance d’urgence prévue pour Billy, il n’en avait pas besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *