Faciliter un accouchement compliqué

Salut à tous,

Sarah Hollande du Royaume-Uni aide sa cliente, Julie, pour un accouchement très difficile. Notez que, dans le processus, elle combine l’EFT avec la Réflexologie. Beaucoup font ce genre de chose. Autrement dit, ils mélangent l’EFT à une autre procédure et obtiennent généralement de meilleurs résultats qu’en utilisant simplement l’autre procédure seule.

Bises, Gary

Par Sara Holland
Bonjour Gary,

J’aime travailler avec l’EFT pour les questions entourant la fertilité, la grossesse et la naissance. Dans mon cabinet au Royaume-Uni, j’ai pu observer comment L’EFT peut permettre que la grossesse et la naissance, soient les événements naturels, joyeux auxquels Mère Nature nous a destinées sans besoin d’intervention et de souffrance inutiles. J’ai eu la chance d’aider de nombreuses futures mamans au Royaume-Uni et dans d’autres pays avec l’EFT par téléphone, et je voudrais partager avec vous un cas qui je l’espère intéressera les lecteurs de votre Newsletter.

Julie a pu se rendre à ma clinique, dans le Hertfordshire pour ses séances, et donc j’ai pu combiner l’EFT avec la Réflexologie, ce qui a produit des résultats étonnants. Voici mon compte rendu avec la permission de Julie et son entier consentement à utiliser son nom.

L’histoire de Julie

Julie est venue d’abord me voir pour l’EFT quand elle était enceinte de 15 semaines de son quatrième enfant. Cette séance n’était pas liée à sa grossesse, mais Julie m’a dit que ses trois fils étaient tous nés dans une position postérieure (la colonne vertébrale du bébé face à la sienne) ce qui avait créé un travail lent, et pénible. Il avait également fallu requérir à trois déclenchements médicaux, car le travail n’avait pas commencé naturellement. J’ai suggéré que nous voyions comment cette grossesse progressait et d’utiliser un peu d’EFT s’il apparaissait que ce bébé allait aussi être en position postérieure.

Le dernier mois de sa grossesse Julie m’a contactée pour me dire que le bébé était en effet dans la position dos à dos et nous sommes tombées d’accord de combiner l’EFT et la Réflexologie.

Nous avons commencé la séance avec l’EFT et avons seulement passé environ 20 minutes à travailler sur les peurs de Julie et ses croyances concernant la position du bébé et de la naissance à venir. Les phrases qu’on a utilisées:

«Même si je sais que ce bébé ne va pas se retourner… »
«Même si je sais que je ne peux que porter les bébés qui sont en position postérieure… »

«Même si je suis en colère de savoir que ce bébé ne se retournera pas… »
« Même si j’ai peur de subir un autre accouchement dos à dos douloureux… »
«Même si je ne peux pas accoucher naturellement, et je sais que je vais devoir subir un déclenchement à nouveau, parce que j’ai toujours dû avoir un déclenchement et cette fois ce ne sera pas autrement … »

Nous avons tapoté sur chacune des Affirmations jusqu’à ce que Julie n’ait plus peur du travail (de quelque façon que ce soit), et elle n’avait plus la ferme conviction qu’elle ne pouvait porter les bébés que dans la position postérieure. Son attitude après l’EFT était « ce sera comme ce sera, et je vais faire face. Je l’ai fait 3 fois avant et donc je peux encore le faire! »

J’ai procédé ensuite à la Réflexologie et pendant ce temps Julie a senti le bébé donner quelques GROS coups.

Dix jours plus tard, Julie a vu son consultant qui était heureux de l’informer que le bébé s’était retourné et se trouvait maintenant dans une position idéale pour la naissance. Elle était déjà dilatée de 3 cm de sorte qu’il semblait que Julie pourrait accoucher sans aucune intervention médicale. Et ils avaient raison, Julie a accouché toute seule!

Julie m’a dit qu’elle a utilisé l’EFT au début du travail, en tapotant sur l’Affirmation «Même si je sais que ces contractions vont s’arrêter parce que je n’ai jamais fait un accouchement correct … » Puis, pendant les 90 minutes avant que son bébé naisse, Julie a tapoté sur gérer la douleur de chaque contraction, et sur son anticipation de la prochaine à venir. Au cours de ses séances d’EFT nous avions remarqué que le point sous les yeux semblait être le plus efficace pour Julie, donc pendant le travail, elle n’a tapoté que sur ce point-là, ce qui lui a permis de faire face aux contractions sans besoin d’un antidouleur.

Julie a donné naissance à sa petite fille de 8 livres 1/2, après un travail qui a duré seulement 3 heures 24 minutes, sans qu’aucun médicament antidouleur ne soit nécessaire. Elle m’a dit que l’EFT lui a permis d’avoir un accouchement fantastique!

Sarah Holland

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *