Une façon simple de traiter un zona sans médicament.

Bonjour à tous,

Vous remarquerez comment Rebecca SNAVELY s’est adressée à un problème émotionnel de : « se sentir  enfermée » et a utilisé l’EFT pour éliminer à la fois la sensation et le zona.

Gary

J’ai récemment rencontré un léger cas de zona. Quand les ganglions lymphatiques gonflent la partie sous les ganglions (les vaisseaux) deviennent si douloureux que je ne pouvais pas bouger mon bras, et comme je n’avais pas de fièvre j’ai commencé à réaliser que le virus était bloqué dans mon organisme.

Soudain, il me vint à l’esprit « Utilise l’EFT. » Donc je me suis allongée, et je me suis concentrée sur la douleur sur l’irruption et le gonflement. La première pensée et le sentiment qui me traversaient l’esprit étaient : « Je me sens tellement coincée ! J’ai tellement envie de m’échapper, et je ne peux aller nulle part. » Les larmes me vinrent aux yeux. Les premières larmes depuis des mois. (S’enfuir ne résout jamais les problèmes. C’est davantage que je dois couper les liens avec une personne négative dans ma vie et c’est ce que je suis entrain de faire. Çà demande simplement une organisation pour tout remettre en place.)

Je me suis concentrée sur ce sentiment et le laissant venir aussi intense que je le sens réellement. Coïncidence, la sensation de brûlure et l’irruption s’intensifièrent. Cela confirmait que le zona était directement lié à ce sentiment. J’ai « tapoté » là dessus en me concentrant sur cette partie de l’irruption du zona et sur la douleur lymphatique. Un petit moment plus tard, les ganglions lymphatiques qui étaient gonflés et les vaisseaux en dessous commencèrent à fourmiller et je commençais à sentir la circulation… Le système lymphatique commençait à se drainer !!!!! Le virus n’était plus bloqué ! En moins de deux jours, la douleur diminua jusqu’à devenir presque nulle. (Ca demandait un peu plus de temps pour que le drainage lymphatique se fasse) (Il a fallu un petit moment pour l’assèchement total)

En même temps j’ai lâché les émotions que je niais. C’était étrange cette pensée de se sentir enfermée qui se présentait aussi fortement. Je ne savais même pas que je ressentais ça ! J’avais enfermé ce sentiment sous le nom de « rester concentrée sur le positif » C’est très bien, mais pas quand on ne reconnaît pas ce que l’on ressent. Il avait été réprimé à un niveau profond (le zona c’est le virus de la variole qui s’est endormi et qui s’est stocké dans la moelle épinière et qui est ressorti sur une simple petite dermatose… suivi une racine nerveuse. On ne peut pas faire plus loin ni refouler que ça ! )

A travers tout cela j’ai appris plusieurs choses. Je peux rester concentrée sur le positif, ne pas renier mes sentiments si quelque chose sent mauvais. C’est en reconnaissant ce sentiment et non pas en s’y complaisant qu’on atteint la liberté. Autrement, si je le refoule, il ressortira quelque part dans mon corps de façon apparente. Si je ne cesse de le réprimer et que je ne le laisse pas aller, si je le refoule plutôt que de le libérer, il va se bloquer dans mon corps (ex. des vaisseaux et ganglions gonflés).

L’EFT m’a réellement aidée dans ma guérison et a nettoyé le virus qui était bloqué dans mon organisme et m’a permis de libérer les déchets réprimés de me sentiment d’enfermement. (Un baume d’huiles essentielles m’a aidée pour l’éruption). Je suis vraiment reconnaissante. En tout et pour tout j’ai été malade au total pendant cinq jours. Il s’est passé trois jours avant que je n’utilise l’EFT. Encore un autre témoignage de quelqu’un nouvellement « exposé » à la procédure.

Merci de partager cette technique avec tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *