Une guérison rapide d’une allergie aux oranges

Bonjour,
Voici une approche intéressante pour une allergie par Aristides Molina – Dunas au Venezuela. Vous remarquerez comment il applique l’EFT aux CROYANCES de son client sur son allergie. Intéressant.

Par Aristide Molina – Dunas

Lors d’une réunion Points of Light nous tenons régulièrement au Jardin botanique de Caracas, nous avons eu l’occasion de travailler sur les allergies de Robert, un jeune garçon de 14 ans qui était présent.
Alors que nous prenions notre repas, Robert est venu s’asseoir avec nous et je lui ai offert un peu de jus. Il m’a dit que si c’était du jus d’orange, il ne pouvait pas le boire et se mit à expliquer pourquoi. Voici le résumé. Il ne boit pas de jus d’orange car en de précédentes occasions, il a rencontré des effets indésirables comme la diarrhée, maux d’estomac, des vomissements et un oedème de la glotte (gonflement de l’entrée la trachée-artère qui peut causer l’asphyxie). Les médecins lui ont diagnostiqué une allergie aux oranges et il n’y a pas touché depuis. Son allergie comprend l’irritation du côlon, des vomissements et des étourdissements, entre autres symptômes, et des malaises importants à de précédentes occasions.
Sa mère, avec qui j’avais utilisé l’EFT pour une question d’abandon, et les gens qui l’avait invité, le poussèrent à essayer l’EFT avec moi sur son allergie aux oranges.
Je ne lui ai pas mis la pression, je ne lui ai seulement demandé s’il voulait essayer. Il s’agissait d’une affaire plutôt délicate, car s’il pouvait ne pas répondre positivement à cette technique, il pourrait manifester une réaction allergique. J’ai remarqué qu’il y avait plus de 25 thérapeutes présents et il y avait un hôpital à moins de 300 mètres, et ça m’a rassuré.
Robert, bien que tout à fait convaincu qu’il ne pourrait plus jamais boire de jus d’orange , il a tout de même décidé d’essayer l’EFT, encouragé par ceux qui avaient déjà fait et / ou appris EFT avec moi. Nous avons commencé avec une intensité de 10 sur une échelle de 0 à 10, sur une phrase de préparation suivante:

« Même si je crois que je suis allergique au jus d’orange, j’accepte et j’approuve qui je suis profondément et complètement. »

Après le premier tour et la séquence du sourcils au dessous du bras, il descendit à un 7 sur 10. J’ai continué à travailler sur lui, cette fois sans aucune phrase de préparation, mais avec la même séquence et il descendit à 5 sur 10.
J’ai appliqué un tour intuitif qui comprenait les points sur le dessus de la tête et du sternum, en plus de quelques points de la séquence précédente. Il descendit à 1 sur 10.
Je lui ai demandé de se rappeler les symptômes allergiques, qu’il avait déjà eu, mais je ne pouvais pas faire monter sa conviction qu’il était allergique au jus d’orange. Pour lui, c’était une chose du passé. En effet, alors que j’étais à l’interroger, il descendit à zéro. Nous avons fait un roulement des yeux du sol au plafond pour terminer le traitement. Alors je lui ai demandé s’il voulait avoir un peu de jus d’orange. Il hocha la tête facilement.
Il a bu un verre de JO et nous avons continué pendant 45 minutes sans que Robert ne montre aucun signe de réaction allergique. Auparavant, les symptômes auraient apparus après 10 minutes.
Après 15 jours, Robert pouvait toujours profiter de son jus d’orange, à la stupéfaction detous. L’allergie a complètement disparu.
Cordialement, Dunas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *