L’EFT pour éliminer les blocages à s’exprimer dans une autre langue 

 (Par Françoise Vaché Praticienne EFT CC)

Je veux partager une expérience intéressante que j’ai eue avec mon amie, Sue, qui est Anglaise et sa peur de parler en Français. Elle a commencé à apprendre le Français, il y a 3 ans, elle a pris 330 heures de cours (pas avec moi) , mais avait toujours peur de s’exprimer et particulièrement de parler au travail. Elle a environ 50 ans et n’avait jamais eu peur de s’exprimer auparavant, mais pour elle il lui était difficile d’accepter de parler en faisant des fautes dans une autre langue alors qu’elle sait s’exprimer parfaitement en anglais.

Au travail, elle a toujours évité pendant 1 an de parler. C’est alors qu’elle s’est dit qu’il lui fallait reprendre d’autres cours pour se sentir plus à l’aise et elle m’a sollicitée pour prendre des cours chez moi, BE Formation. J’avais déjà parlé de l’EFT à Sue dans un autre contexte. Nous avons mis un programme en place et commencé les cours d’une heure et demie par semaine . C’est au début la 3ème séance que sentant qu’elle n’était pas à l’aise pour parler, alors qu’elle comprenait bien et avait du vocabulaire, j’ai pensé à lui proposer de faire une séance avant de commencer le cours pour libérer les blocages à l’expression. J’avais lu des expériences de Gary CRAIG sur des cas d’apprentissage divers avec d’excellents résultats. Nous n’avons pas fait plus de 15 minutes et sans vraiment s’en apercevoir elle a parlé pendant une heure sans s’arrêter, rien qu’en Français. J’ai dit « regarde, tu peux parler, tu as parlé pendant une heure sans problème. » Elle a réfléchi et a dit toute surprise, « Mais oui, tu as raison, j’ai parlé Français pendant une heure ! »

Le lendemain au travail, tout le monde était étonné et lui a dit ! « Tu sais parler Français, toi ? » « Et oui !  ». A-t-elle répondu fièrement, elle a réalisé alors que ce n’était pas un problème, même si elle faisait des fautes.

Nous avions travaillé sur les blocages, sa difficulté à parler avec son mari et ses enfants complètement bilingues qui la renvoyaient, même avec beaucoup de gentillesse, à son incapacité à parler correctement et sans faute. Ce n’était pas forcément conscient, mais suffisant pour freiner sa spontanéité, et qui plus est, tout le monde parlait anglais autour d’elle, sans compter le club qu’elle a créé « Knowing Nantes » pour faire connaître notre ville aux anglophones et bien sûr en anglais.

Nous avons donc « tapoté » sur :

« Même si j’ai peur de parler français parce que je ne me sens pas à l’aise…Je m’aime….etc »

« Même si j’ai des blocages pour parler Français… »

« Même si j’ai honte de parler, mes enfants me montrent mes fautes… ».

Lorsque ses craintes se sont dissipées à « 3 » sur une échelle de « 10 » nous avons utilisé la Technique du Choix de Patricia Carrington.

« Même si j’ai ce reste de blocage pour parler français, je choisis de me sentir libre et à l’aise .. »

« Même si j’ai honte de parler français avec des fautes, je choisis de parler spontanément, facilement et avec plaisir… »

Il se trouve que j’expérimente de plus en plus de tels succès, acceptant les fautes de grammaire et de vocabulaire. S’exprimer avec aisance et facilité est plus important que de ne s’autoriser à parler que lorsque grammaire est parfaitement acquise. Merci encore à l’EFT et merci à Sue qui a accepté l’expérience.

(Nous avons prévu d’autres leçons pour aller plus loin dans le perfectionnement de la langue en utilisant bien sur l’EFT ciblé sur chaque cours.)

Amicalement ;

Françoise Vaché

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *