L’histoire de Linda et les dangers de maigrir (Carol Look)

Linda est venue me voir pendant une de mes conférences l’année dernière et elle m’a dit : « J’ai suivi votre séminaire « Succès et Abondance » il y a un an, entre temps j’ai perdu 23 kg!”

Depuis la naissance de ses enfants, Linda a essayé si souvent de perdre du poids, elle ne se souvenait même plus combien de fois, elle avait fait le yo-yo! Une fois qu’elle avait réussi à atteindre son poids idéal, elle ne pouvait pas le maintenir et à chaque fois elle commençait à manger autant qu’avant son régime.

J’ai demandé à Linda ce qui avait spécifiquement provoqué le « déclic » pendant le séminaire « Succès et Abondance » et l’a aidée à perdre du poids d’une façon permanente. Elle dit qu’elle avait toujours l’impression de se trouver en manque, en manque de tout. D’argent, d’amour, de nourriture. Elle mangeait comme s’il n’y avait pas assez, donc elle mangeait beaucoup trop et d’une façon désespérée. Elle achetait systématiquement trop d’aliments pour ne pas sentir cette sensation de manque. (Veuillez noter que ce sont les sujets majeurs abordés pendant le séminaire sur l’abondance que j’anime. Quand les gens se sentent désespérés et avec une sensation de manque ou d’être dépossédés sur le plan argent, ils ne peuvent pas se sentir capables d’attirer ou de retenir l’argent quelles que soient les belles opportunités qui se présentent à eux) .

La mère de Linda était obèse, et elle est morte alors qu’elle était en train d’essayer de maigrir. Donc Linda m’a expliqué qu’elle avait énormément peur de maigrir et quel danger cela pouvait représenter pour elle. Elle avait associé le fait de maigrir à une menace pour sa vie, même si la mort d sa mère n’avait rien à voir avec le régime.
Son autre « Oui Mais » de résistance à maigrir est qu’elle ne voulait pas être comme ces gens qui jugeaient les autres sur leur poids. Pendant le cours sur l’abondance nous faisions des exercices EFT sur la peur d’être « comme les gens riches ». Dans le cas de Linda, elle ne voulait pas être comme eux, « eux », ce sont des gens qui critiquent les « obèses». Alors que les mots étaient différents, elles les a associés à sa peur d’être mince et pleine de jugements, une fois cette connections brisée, elle réalisa qu’elle pouvait être mince sans pour autant critiquer ceux qui ne le sont pas.

Après avoir fait du « Tapping » pendant toute une journée durant le séminaire sur l’abondance, Linda cessa de se sentir en manque. Elle remarqua qu’elle n’éprouvait plus le besoin de d’entasser de la nourriture. Dans le passé, quand elle commençait un régime, elle se posait toujours la question : »quand est-ce qu’elle pourrait recommencer à manger « normalement »……

J’ai demandé à Linda « Qu’est ce que s’est passé financièrement après le séminaire ». Une de croyances majeures de Linda pendant le séminaire était » qu’elle ne méritait pas d’être « à l’aise financièrement ». Depuis le cours en plus d’avoir perdu 23 kg naturellement, elle a obtenu plus de contrats et a eu plus de clients par semaine pour son entreprise. Pour la première fois elle a pu mettre de côté de l’argent pour sa retraite, et encore plus important, elle prend le temps maintenant de profiter des loisirs et de ses amis… ….Des activités qu’elle s’interdisait auparavant. Elle est très contente de changements dans sa vie.
Avant le séminaire, Linda avait « l’impression » ou croyance limitative » qu’elle ne pouvait pas mettre de l’argent de côte. Cela a bien changé et aujourd’hui elle a refait sa maison, elle se sens en bonne santé et profite de ses amis et de son entourage. Il y a même des médecins que lui envoient leurs patients !!!!

Dans une lettre de suivi de Linda ……

C’était un grand plaisir de vous parler pendant la conférence sur l’énergie à Toronto, je suis tellement ravie des résultats que j’ai pu obtenir pendant le séminaire sur l’abondance l’an dernier. J’ai oublié de vous dire que depuis que le blocage de : « il n y a pas assez » a disparu, je n’ai plus besoin de manger autant pour me sentir « remplie » (ou alors je me serais sentie angoissée) . Maintenant je peux m’arrêter avant de me sentir »pleine comme un œuf ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *