Une bonne utilisation de l’EFT pour Hashimoto (Hypothyroïdie)


Salut à tous,

Alina Frank pensait qu’elle avait  dépassé l’impact émotionnel d’avoir une fille mort-née. Alors qu’elle semblait être OK émotionnellement, elle suspectait que son problème de thyroïde  prouvait que le problème n’était pas résolu. Elle a utilisé l’EFT pour le problème de thyroïde (et reliés) et raconte, «Je ne suis plus sous médicaments depuis 8 mois. »Veuillez consulter un médecin sur toutes les problèmes médicaux.

Je vous embrasse, Gary
Par Alina Frank, certifiée assistante postnatale

Cher Gary, Comment savez-vous que vous êtes tombé sur un outil de guérison révolutionnaire? Lorsque vous pouvez réellement revoir la perte de votre premier enfant comme une bénédiction déguisée. Je vous explique.

Il y a treize ans, mon mari et moi avons eu une petite fille mort-née après une grossesse très centrée spirituellement. L’autopsie n’a révélé aucune anomalie et la cause était inconnue. Je tombai dans le désespoir quand 6 mois plus tard, on m’a diagnostiqué une thyroïdite de Hashimoto, qui est une maladie auto-immune faisant essentiellement que la thyroïde s’attaque elle-même. J’ai essayé toutes les méthodes alternatives que je pouvais trouver, y compris l’homéopathie, les herbes chinoises et l’acupuncture, l’iridologie, les suppléments nutritionnels, régime macrobiotique, la médecine ayurvédique, etc. pour guérir de cette la maladie.

Je voulais désespérément arrêter le traitement par hormone de synthèse qui est le protocole standard dans ce pays. Rien n’a fonctionné. Mon endocrinologue répondait toujours avec la même affirmation, interrogé sur un remède, « Accepter le fait que vous aurez très probablement à prendre cette pilule pour le reste de votre vie.» Des années plus tard, après avoir donné naissance à deux beaux enfants en bonne santé, je suis devenue assistante sage-femme. J’ai participé à plusieurs sessions de formation de conseillers du deuil où j’ai «travaillé» la mort de mon premier bébé en profondeur. Le commentaire que j’entendais le plus souvent quand je racontais mon histoire était: «Vous semblez vraiment avoir dépassé cette perte douloureuse»; Je n’avais pas d’attachement émotionnel persistant à l’événement. Je  sentais à plusieurs niveaux que cela était tout à fait vrai. Au cours d’une riche période de croissance personnelle et de demande de conseils à Dieu, je découvris l’EFT.

Reconnaissant immédiatement que ma perte avait été en quelque sorte piégée dans ma thyroïde je sentais au plus profond de moi que ce serait le moyen pour l’évacuer. Je commençais en tapotant sur tous les sentiments négatifs que j’ai eu au sujet de la mort dont certains très importants comme Dieu m’a abandonnée. Je découvrais aussi une certaine culpabilité, que j’ai eue comme d’avoir ignoré mon intuition me disant que les choses ne se passaient pas bien avec le bébé 2 jours avant sa mort, même si je revenais d’une visite prénatale rassurante au centre  OBST / GYN. Je suis allée travailler sur la thyroïde elle-même avec des affirmations comme «ma thyroïde produit tous les T-1, T-2, T-3, T-4 dont elle a besoin pour un équilibre parfait. » J’ai tapoté sur l’un des « petits restes/Oui-mais comme ce que les médecins me disaient que cette situation étaient incurable. J’ai également fait en sorte de vérifier tous les symptômes de l’hypothyroïdie et tapoté sur ceux qui se présentaient. Un Bénéfice Secondaire que j’ai trouvé vrai pour moi (mais je soupçonne que c’est aussi pour la plupart des femmes souffrant d’hypothyroïdie) est que c’est une bonne excuse pour être en surpoids.

Je sais que l’une des critiques de l’EFT c’est que tout tourne autour de la croyance. Eh bien, je suis ici pour vous dire que depuis des mois que je vois mes clients ressortir de mon cabinet d’EFT en n’ayant plus de symptôme après une ou deux séances, je ne pouvais pas croire vraiment que cela allait réellement marcher sur mon propre problème jusqu’à ce que je me rende malade !

Ce fut d’abord l’insomnie, puis les acouphènes, et enfin le sentiment d’aller trop vite ou trop de caféine. Il m’a fallu quelques jours pour reconnaître quelque chose qui ne m’était jamais arrivé. En continuant à prendre les médicaments je m’étais rendue temporairement hyperthyroïdienne. Une visite rapide chez mon infirmière praticienne très ouverte d’esprit et elle a immédiatement commencé le sevrage de mon corps de ce médicament. Je raconte cette histoire à mes clients comme un récit édifiant sur l’importance de travailler en étroite collaboration avec son médecin lorsque vous tapotez pour des problèmes physiques.

Je ne prends plus de médicaments depuis 8 mois. Je reconnais maintenant que je suis destinée à travailler au sein de la communauté des naissances pour changer le statu quo. Les États-Unis détiennent le record d’incidents par la dépression post-natales et je ne peux pas vous dire combien il est décourageant de voir le nombre de guérison totale qui utilisent les thérapies traditionnelles.

Chaque femme enceinte que j’ai aidée avec l’EFT à mon cabinet a eu d’excellents résultats sur tout, de la présentation par le siège à l’accouchement prématuré. Mon but ultime est de former à l’EFT les sages-femmes, le personnel d’accouchement de l’hôpital,  les consultantes en allaitement, et les formatrices de la naissance. Je crois au travail de pionnier du Dr Grantly Lire qui a conclu que la naissance sans aucune peur apportera presque toujours des accouchements indolores.Mon petit ange m’a mis sur ce voyage karmique il y a 13 ans et m’a couverte de cadeaux qui continuent encore à m’éveiller.
Alina Frank, certifiée assistante sage-femme postnatale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *