Utiliser l’EFT en tant que Mère

 


Salut à tous,
Carol Tuttle parle de son utilisation de l’EFT avec ses enfants. Une autre discussion sur ce sujet peut être consultée sur notre site Web à Une Procédure de « must » pour les Enfants
Bises, Gary

Par Carol Tuttle

En utilisant l’EFT, j’ai permis à mes enfants de surmonter les défis et les épreuves qui auraient certainement porté atteinte à leur développement personnel. Je l’ai utilisé pour les aider à vaincre des problèmes difficiles, éliminer les schémas dysfonctionnels, et libérer leurs craintes de ne pas être en mesure d’atteindre les objectifs souhaités. L’EFT a permis de faire disparaître leurs croyances limitantes et leurs sentiments caractéristiques de faible estime de soi qui plombent souvent les jeunes pendant leurs années de collège et de lycée.

Maintenant que mes enfants sont plus âgés – ils ont de 18 à 24 ans – Je peux regarder en arrière et voir à quel point l’EFT les a aidés avec succès en tant qu’adolescents et jeunes adultes. En ayant utilisé l’EFT avec chacun d’entre eux au cours de leur adolescence, nous sommes tous devenus plus compétents dans ce domaine. Bien que ce soit moi qui les ai ouverts à leur pratique de l’EFT, et les y ai engagés, j’ai vu comment ils l’ont adopté de façon indépendante, accomplissant le processus sans avoir besoin de ma participation constante.

Par exemple, un de mes plus jeunes fils a 18 ans, et en dernière année au lycée. Il a une petite note clouée au plafond au-dessus de son lit. Quand il se réveille le matin, et quand il se couche le soir, il la voit. C’est un petit mot: TAP. Un soir où nous parlions, je me suis allongée sur le lit à côté de lui et j’ai levé les yeux vers le plafond. Ça m’a amusée de voir ce petit morceau de papier carré avec ce court rappel. Parce que je ne lui avais pas dit de le mettre là, j’ai trouvé ça vraiment génial.

En tant que parent, j’ai appris à ne pas trop prêter attention à des choses comme ça parce que mes enfants pensent encore que l’EFT est un peu bizarre et fiche la trouille. Mais ils sont prêts à utiliser l’EFT parce qu’ils ont vu les résultats. Ils savent de façon évidente qu’il améliore leur estime de soi,  les mettent de bonne humeur, et augmente leur sentiment général de bien-être. Ça les encouragent, et ça les motivent pour mettre en œuvre l’EFT fondée sur des résultats, peu importe si l’EFT peut être hors du commun.

Comme autre exemple, je peux citer ma fille qui est maintenant âgée de 20 ans. Elle était débutante au lycée quand elle a décidé de briguer la présidence de classe terminale. C’était un énorme objectif parce que, dans sa très grande école, la concurrence était vive. Comme dans les sports de compétition, la politique de l’école est un autre domaine dans lequel l’EFT peut être une ressource précieuse. Quand vous vous formez en tant qu’athlète ou joueur, vous vous rendez compte qu’une seule équipe ou une seule personne arrive à gagner, ce qui peut faire apparaître des craintes et des croyances limitantes. Je savais que l’EFT libérerait sa peur de l’échec, élèverait son entrain et consoliderait son courage. Sur ma proposition, elle a d’abord énuméré ses craintes sur le papier. Je lui ai appris à utiliser l’EFT quelques fois chaque jour pendant la campagne, à « tapoter » pour ses craintes sur des points particuliers le long de ses méridiens d’énergie. Cela lui a permis d’effacer toute programmation négative qu’elle avait accumulée. Ensuite, elle a utilisé l’EFT pour ancrer fermement l’énergie positive, en tapotant avec ce que l’on appelle les « recadrages. » En recadrant ses affirmations de peur, elle était en mesure de se concentrer sur le résultat souhaité.

Certaines de ses affirmations positives contenaient:
« Je reçois mon nom là-bas. »
«Je suis connu par mes pairs et les étudiants de mon école et je suis en haute estime. »
«Je suis en train de gagner l’élection. »
« Je fais cela pour les bonnes raisons. »

Comme le recadrage faisait partie de son expérience pour la campagne, c’était vraiment excitant pour moi de voir comment – qu’elle gagne ou perde – elle était de plus en plus en mesure de travailler avec elle-même, de développer plus de confiance dans la poursuite de quelque chose avec un résultat imprévisible. Même si elle n’a pas gagné l’élection, elle a énormément apprécié la campagne. Et elle a développé sa confiance d’une manière qui, autrement, n’aurait pas été possible.
Carol Tuttle

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *