Un client arrête de fumer en abordant un problème de « virilité ».

Bonjours à tous,
L’arrêt du tabac peut aller d’une à plusieurs séances …Tout dépend du moment où vous trouvez le cœur du problème à l’origine de l’addiction. Ici, Liz hart de Nouvelle-Zélande l’a découvert en une séance.
Je vous salue tous
Par Liz Hart MA EFT-CC Adv
Mon client est constructeur (maçon) environ 47 ans gros fumeurs depuis longtemps. Il a du plaisir à fumer, mais veut arrêter parce qu’il sait que c’est mauvais pour sa santé (il a déjà eu 2 problèmes cardiaques) et celle de ses enfants aussi.
Nous avons commencé par aborder son problème de tabac de façon directe :
« Même si j’ai du plaisir à fumer…Même si j’ai peur que la cigarette me tue et fasse du mal à mes enfants… » Même si je dois arrêter pour protéger mes enfants… »
Rien de cela ne semblait avoir beaucoup d’influence.
Je lui ai demandé de prendre une cigarette, de la regarder et de la sentir, tirer dessus et me dire ce que cela signifiait pour lui. En la sentant, il soupira profondément et me dit que ça lui permettait de se sentir accepté et viril.
Je lui ai alors demandé quand il a eu ce sentiment pour la première fois et il me raconta la tradition familiale, quand on emmenait les jeunes garçons à la chasse pour la première fois avec le père, les oncles, les amis et les hommes de la famille, on leur donnait une cigarette quand ils tuaient un animal pour la première fois. C’était un rite initiatique pour entrer dans l’âge d’homme de cette communauté, et cela signifiait beaucoup pour lui qui était né avec une difformité qui lui a valu de nombreux quolibets en grandissant (une jambe plus courte que l’autre et donc il marchait en boitant)
Nous avons « tapoté » sur :
« Même si je suis un homme seulement quand je fume… Même si j’ai besoin de fumer de faire partie des hommes… Même si je perdrais mon identité si je ne fumais pas… »
Nous avons continué en re-formulant pas de cigarette et la virilité :
« Même si je fume pour être un homme, un homme vrai doit d’être fort et solide pour sa famille, et je choisis d’être fort pour la santé de mes enfants. » » Même si je fume pour faire partie de ma famille, mort, je ne leur serais pas de grande utilité. » Même si Papa m’a appris que fumer était viril, je lui pardonne, il faisait du mieux qu’il pouvait avec ce qu’il savait, et je vais faire de mon mieux avec mes enfants aussi… »
À la fin de la séance il a jeté sa cigarette dans la poubelle. Avant de partir je lui ai expliqué comment « tapoter » pour réduire ses envies, et jusqu’à 2 semaines puis 8 semaines plus tard il n’a toujours pas eu une seule envie de fumer. Et il m’a envoyé son cousin Joe me voir qui veut aussi arrêter.
Liz Hart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *