Réussite d’examens par une préparation avec l’EFT

Par Françoise Vaché Praticienne EFT CC

Nous sommes en plein dedans, c’est la période des examens et pour vous encourager à utiliser l’EFT ou le faire utiliser par vos enfants je vais vous apporter un court témoignage récent très positif que j’ai vécu il y a quelques semaines. Ce bref rapport vous donnera j’espère l’envie d’envisager d’utiliser l’EFT pour vous et autour de vous.

Laurence et véronique m’ont contactée pour les aider à se préparer, l’une à un oral d’Agrégation et l’autre pour un examen d’Anglais: IELTS (comme TOEIC) afin d’être acceptée en pays anglophone pour son projet professionnel. Même si les objectifs étaient différents je les ai fait travailler ensemble, chacune écrivant sa problématique sur un papier.

Laurence a suivi une brève formation en anglais pendant plusieurs semaines afin de se préparer à ce test, et ses souvenirs de collège et de lycée lui semblaient très loin et pas vraiment édifiants. Et donc face à des professeurs anglophones elle ne se sentait pas du tout à la hauteur et même carrément ridicule, et elle avait vraiment cette certitude en elle qu’elle ne pouvait pas réussir, la pression était trop forte dès qu’elle s’y voyait. Les problèmes que nous avons traités, et qui peuvent être les vôtres, furent les suivants :

  • Trop de pression, c’est trop dur
  • Peur de ne pas réussir, de faire des fautes
  • Plein de mots que je ne connais pas
  • La rapidité exigée, le flux que je n’ai pas
  • Je ne peux pas me concentrer

Je lui ai demandé où dans le corps ses peurs se ressentaient : pression dans le ventre/ dans la tête/ derrière les yeux et nous avons travaillé sur celle qui était la plus forte (faisant descendre en même temps celle des autres endroits).

« Même si j’ai cette pression… »

Je n’allais pas trop à l’école, je racontais des histoires pour ne pas y aller.

Il fallait que je rende des comptes pour montrer que j’avais suffisamment travaillé…

« Même s’il fallait que je rende des compte et que c’est ce que je dois encore faire pour le test…»

Nous sommes passées de 7 à 4 puis à 0.

Ensuite je lui ai demandé si elle avait un souvenir précis en classe où elle a pu se sentir très mal à l’aise et effectivement elle se souvenait d’un petit essai à faire à l’oral qu’elle devait faire, et elle a été incapable de communiquer. Elle a ajouté qu’elle se sentait « à côté de la société ».

Pendant ce temps Véronique tapotait sur les problèmes qu’elle avait notés et les croyances limitantes qu’elle rencontrait. Et nous avons travaillé en intermittence directement avec elle.

Ses craintes étaient fortes de ne pas réussir car se n’était pas la première fois qu’elle présentait l’oral même si elle avait réussi l’écrit. Et puis l’Agrégation c’est un concours avec un nombre de places limitées bien sûr.

Sa première peur était :

  • De tout oublier pendant l’examen.
  • Ne pas comprendre le document
  • Ne pas être à la hauteur
  • Ne pas rebondir
  • Peur d’être jugée. Nous avons travaillé sur tout cela sans omettre la sensation de la boule au ventre.

Elle avait de mauvais souvenir au collège, et ses parents étaient handicapés. Elle trouvait ça très injuste et ça la mettait en colère. Nous avons tapoté sur cette colère qui était à 8 ou 9.

Lui est venu le sentiment qu’elle avait peur de briller, d’être en avant qu’elle situait à 7.

Elle ressentait une tension sur les épaules et est arrivé ce sentiment de culpabilité par rapport à ses parents : « pourquoi moi ? » de 6 à 3

La colère est tombée à 6 puis à 2.

La tension dans les épaules à 0,5

Puis en tapotant sur le positif pour « accueillir » et « faire confiance à son subconscient » tout s’est apaisé.

Je leur ai bien sûr conseillé de continuer à tapoter jusqu’à l’épreuve et aussi pendant l’épreuve avec seulement les bouts des doigts, pour plus de confort.

Conclusion :

Laurence a réussi son IELTS et peut partir travailler en Nouvelle-Zélande, et Véronique a eu son Agrégation plutôt brillamment.

Nous avons encore la preuve qu’en lâchant nos peurs, nos souvenirs d’enfance et nos blocages nous nous autorisons à réussir pleinement notre vie.

À vos marques !

Françoise

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *